COVID-19 : Mesures restrictives et appels d'urgence16/03/2020

En raison du contexte sanitaire actuel et des recommandations du gouvernement du Québec, la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, sera joignable uniquement par téléphone au 418 692-4148 de 8h30 à 16h30 ou par courriel quebec@delwalbru.be durant les prochaines semaines.

Le SPF Affaires étrangères a ouvert un centre d’appel

Pour faciliter l'assistance aux Belges face à des difficultés à l'étranger en raison de mesures restrictives liées au coronavirus, un centre d’appel du Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères a été mis en place en Belgique. Vous pouvez le joindre par téléphone au +32 (0) 2 501 4000 de 9h à 20h (heure belge). Ce numéro est strictement réservé aux situations d'urgence à l'étranger. Vous pouvez également envoyer votre question par message privé via la page Facebook du SPF Affaires étrangères tous les jours.

Résumé des aides disponibles durant la crise du COVID-19 

Pour répondre aux répercussions économiques de la pandémie de COVID-19, différentes mesures et aides existent au Canada. L’octroi de chaque aide dépend du statut de la personne et d’autres critères spécifiques. En voici quelques-unes :

  1. Les aides gouvernementales fédérales pour la relance économique

La Prestation canadienne d’urgence (PCU) s’adressant aux salariés et aux travailleurs autonomes (PCU) a pris fin, mais il est possible d’introduire une demande pour une période rétroactive. Jusqu’au 2 décembre 2020, l'ARC continuera d'accepter et de traiter les demandes de prestations rétroactives pour la période 7 (du 30 août au 26 septembre 2020) par l'intermédiaire de son service Mon dossier ou d'une ligne téléphonique automatisée sans frais au 1-800-959-2041 ou au 1-800-959-2019.

La prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE) n'est désormais plus accessible. Cette aide offrait un soutien financier aux étudiants de niveau postsecondaire ainsi qu'aux récents diplômés de niveau secondaire et postsecondaire qui ne pouvaient pas trouver de travail en raison de la COVID-19. Les demandeurs ont reçu 1 250 $ pour une période de 4 semaines, pendant un maximum de 16 semaines, entre le 10 mai et le 29 août 2020.

Pour venir en aide aux étudiants du niveau postsecondaire et aux récents diplômés, des modifications ont été apportées au Programme de prêts d’études canadiens (PPEC) en vue de permettre à un plus grand nombre d’étudiants d’être admissibles aux mesures de soutien et de bénéficier de  montants plus élevés.

Finalement, la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant offrira aux étudiants jusqu’à 5 000 $ pour appliquer à leurs frais de scolarité de l’automne s’ils choisissent de faire du bénévolat au sein de leur communauté.

Pour plus d'informations

  1. Les programmes d’aide gouvernementaux du Québec

Plusieurs programmes d’aide sont offerts actuellement aux travailleurs résidents du Québec, qui perdent leur revenu en raison de la COVID-19. Un outil en ligne est disponible pour déterminer le type d’aide qui pourrait répondre à votre situation.

  1. Les aides offertes par les universités du Québec

Les universités du Québec ont commencé à mettre en place des fonds d’urgence destinés à leurs étudiants (liste non exhaustive) : Université Laval, UQAMÉTS, HEC Montréal, INRS, McGill, Université de Sherbrooke, UQAC, UQO, UQTR, ÉNAP. Les informations sont mises à jour régulièrement, nous vous encourageons donc à suivre les actualités de votre université. Les cégeps ont également mis en place certaines aides aux étudiants.

  1. La Société Belge de bienfaisance

La Société Belge de bienfaisance est une association qui vient en aide aux Belges dans le besoin, mais sa mission originale vise les Belges résidents permanents au Canada. Son budget étant limité, il s'agit donc d'une option à considérer uniquement en cas d’extrême urgence (si aucune autre aide ne peut être apportée par la famille, le gouvernement ou l’université, etc.). Le site web présente les différents services de soutien.   

 

Mise à jour : 21 octobre 2020